Daniel Brunel soutient Christian Chapron

Habitant Torcy depuis 1975, élu depuis 1989, j’ai vu grandir cette ville. Pour y avoir contribué dans l’exercice de mes responsabilités, je pense que les équipes de gauche, dès 1995, se sont toujours évertuées à préserver au cadre de vie local une dimension humaine, dans le développement de l’urbanisation et de l’aménagement, avec le souci d’une vraie mixité de population, mise à mal par des politiques nationales ségrégatives. L’objectif permanent d’une ville où il fait bon vivre nous a obligés, nous oblige encore à travailler dans un même mouvement un habitat harmonieux, avec la consolidation de l’emploi local et le développement de services publics (poste, commissariat, commerces, écoles…) et des équipement sportifs et de loisirs. Mon attachement, comme communiste, à une vision de la société bâtie pour et par les hommes et femmes qui la composent fait que mon engagement autour de l’emploi et de la formation participe de l’exigence d’émancipation humaine.
Mon investissement dans le combat politique de transformation sociale depuis plus de quarante ans ne me conduit surtout pas, malgré les échecs nationaux de la gauche, à la résignation. J’ai participé à la direction de mon parti aux côtés de Robert Hue, Jean-Claude Gayssot, Marie-George Buffet. J’assume le bon et le moins bon.
Cette expérience me conduit plutôt à considérer que le vrai changement à gauche, qui reste à construire et est plus que jamais d’actualité, appelle à de nouveaux rapports entre les forces politiques et le peuple de gauche qui aspirent à ce changement. Travailler à la construction de cet avenir, tout comme pour favoriser la résistance contre les politiques régressives actuelles, oblige à faire que les élus progressistes se placent résolument au service des locataires et propriétaires, des salariés et demandeurs d’emploi, des jeunes, des parents d’élèves et des enseignants, des usagers et des salariés des services publics…
Pour moi, la présence des communistes dans la liste conduite par Christian Chapron va de soi, parce que résolument porteuse de l’union et du rassemblement, et du bilan et du projet communs.
Cette présence est aussi un gage d’efficacité pour qui veut être défendu, pour que le plus grand nombre puisse devenir acteur de tout projet novateur, transformateur.
C’est pourquoi dans les conditions, à Torcy, où l’opposition n’a pu être en mesure de présenter une liste, la responsabilité des élus sera demain encore plus grande, pour que s’affirme avec force et détermination une démocratie associative et citoyenne renforcée, au niveau de toute la ville, jusqu’aux quartiers, avec toute la population.
C’est par le vote le plus large pour la liste « Ensemble, Vivons Torcy » que cette légitimité sera assurée. C’est vraiment ensemble que nous y arriverons.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :